Pourquoi manger local et de saison au quotidien ?

Pourquoi manger local et de saison au quotidien ?

Depuis plusieurs années, consommer local est au cœur des préoccupations. Et pour cause, manger local comporte de nombreux avantages. Mais en quoi cela consiste-t-il exactement ? Pourquoi privilégier les produits locaux ? Comment consommer local sans bouleverser la logistique du quotidien ? La team des locavores Made In France Box lève le voile sur la consommation locale et vous donne quelques astuces pour passer à l’action sereinement.

Que signifie consommer local ?

Consommer local, ça veut dire quoi concrètement ? On a découvert avec surprise qu’aucune définition exacte n’existe, mais que deux notions ont tendance à émerger pour répondre à cette question.

La notion de circuits de proximité :

Selon certains consommateurs, le fait de consommer local signifie consommer proche de chez soi. Pour les uns, cela se résume au fait de consommer des produits, tels que des fruits et légumes, cultivés dans leur pays, des produits français en ce qui nous concerne. Pour les autres, il s’agit d’acheter des denrées alimentaires, directement issues de leur région. La notion de distance, lorsqu’on parle de consommation locale, reste donc plutôt subjective. Cependant, certaines sources estiment que pour parler d’un produit local, la distance entre le lieu de production et le lieu de consommation doit être inférieure à 160 km.

La notion de circuits courts :  

Pour d’autres locavores (car c’est ainsi qu’on les appelle), consommer local relève davantage d’une volonté de supprimer ou de limiter les intermédiaires entre le producteur et le consommateur, au profit de la vente directe. Exit les centrales d’achat, les transporteurs et les supermarchés, le consommateur se rapproche directement des producteurs pour acheter des fruits et légumes de saison, à prix juste.

Fruits et légumes locaux
Manger local, c’est valoriser les savoir-faire agricoles des producteurs de nos régions.

Quels sont les avantages d’une consommation locale ?

La consommation locale s’inscrit dans un mode de consommation plus large qui émerge depuis plusieurs années. Un mouvement qui questionne les dérives de la mondialisation, qui souhaite remettre le bon sens au centre de notre consommation quotidienne, préserver nos ressources naturelles et agir en faveur de la protection de l’environnement. Il faut dire que manger local comporte de nombreux avantages, tant sur le plan économique, que sur le plan environnemental et social.  

Soutenir l’économie locale et les savoir-faire locaux

Acheter des produits locaux, c’est soutenir l’économie de sa région. C’est une opportunité directe pour les producteurs de dynamiser leur activité en créant des emplois locaux. Les circuits courts permettent également aux producteurs d’être mieux rémunérés pour la vente de leurs produits, puisqu’il n’y a plus d’intermédiaires à payer. Cela permet également de faire perdurer certains savoir-faire agricoles locaux qui auraient peut-être disparus au fil du temps. 

Faire des économies

Manger local, permet au consommateur de réaliser des économies, notamment lorsqu’il s’agit de produits issus de l’agriculture biologique. En moyenne, un panier de fruits et légumes serait plus cher en grande surface qu’en vente directe. Et pour cause, un aliment local n’engendre pour le producteur aucun coût de transport, de stockage ou de commercialisation. 

Respecter l’environnement

L’écologie est au centre des considérations des locavores, qui aspirent à être plus en phase avec leur environnement et à se conformer au cycle des saisons. Un fruit ou un légume vendu en grande distribution nécessite d’être acheminé de son lieu de production jusqu’au rayon final. Pour cela, il subit des traitements destinés à allonger sa durée de conservation (ajout d’additifs, congélation, etc.). Il est également conditionné pour arriver à destination en bon état et emballé pour être mis en rayon facilement. Le même fruit ou légume cultivé localement et vendu à maturité à proximité de sa zone de production ne nécessite pas tout cela. Cela contribue à diminuer son impact environnemental, tant sur le plan des émissions de gaz à effet de serre que sur le plan de la consommation énergétique nécessaire à sa culture.

Manger plus sainement et découvrir de nouveaux produits

S’approvisionner localement, c’est aussi consommer des produits frais et de saison. Un agriculteur local, qui cultive selon les règles de l’agriculture bio, ne sera pas autorisé à épandre sur ses cultures des pesticides ou des engrais chimiques nocifs pour la santé. Naturellement, il sera amené à privilégier des variétés saisonnières qui s’épanouissent sur les terres de sa région. En hiver, on troque volontiers la tomate pas mûre du supermarché contre un topinambour ou un panais ! Une belle occasion de valoriser le terroir local, de découvrir de nouvelles saveurs et de diversifier son alimentation.

Les aliments produits localement sont également meilleurs pour la santé d’un point de vue purement nutritif. En effet, ceux-ci sont cueillis à maturité et sont consommés très peu de temps après avoir été récoltés grâce à la vente directe. C’est la configuration idéale pour préserver leurs saveurs et leurs qualités nutritionnelles. Les fruits et légumes locaux sont donc meilleurs en goût, mais aussi plus riches en nutriments.

Renforcer le lien social avec les acteurs locaux

Se rendre directement à l’exploitation pour faire ses courses est un excellent moyen pour créer du lien avec les producteurs de sa région. Cela offre la possibilité de remettre l’humain au cœur de nos décisions quotidiennes. Cela permet aussi de renforcer la proximité entre les habitants d’une même ville ou d’un même village. 

Comment manger local et de saison ?

Mais alors, comment se tourner vers une consommation plus locale au quotidien ? Contrairement aux apparences, pour consommer des produits régionaux, il n’est pas nécessaire de révolutionner totalement son organisation. On peut, en changeant quelques petites habitudes, se tourner vers une consommation locale facilement. Différents types de structures vous permettront de remplacer les grandes surfaces traditionnelles pour consommer des aliments produits localement.

En direct de la ferme

Certains agriculteurs vendent leurs récoltes directement sur leur exploitation. Pour permettre aux consommateurs de les trouver facilement, le gouvernement est à l’initiative du site fraisetlocal.fr. Renseignez votre localisation et le type de produits que vous recherchez et découvrez les producteurs locaux qui correspondent à votre recherche. Les fédérations d’agriculteurs et le bouche-à-oreille peuvent aussi être des moyens privilégiés de découvrir quelques bonnes adresses.

Les AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne)

Ces structures défendent une vision durable et éthique de l’agriculture. Elles résultent d’un partenariat contractuel qui unit des paysans locaux à un groupe de consommateurs. Ces derniers achètent une partie de la production et la redistribue périodiquement sous la forme d’un panier garni. Le contenu de celui-ci peut changer en fonction des récoltes. Pour trouver les AMAP près de chez vous, il existe notamment un annuaire des AMAP.

Les coopératives agricoles

Une coopérative agricole est une entreprise rurale, créée par les agriculteurs eux-mêmes dans le but de valoriser leur production locale. Ils peuvent décider de vendre les récoltes en l’état ou travaillées sous la forme de produits artisanaux (terrines, soupes, fromages, produits laitiers, etc.).

Les magasins de producteurs 

Plusieurs producteurs peuvent se regrouper pour vendre leurs produits au sein d’une boutique, qui peut ou non appartenir à l’un des producteurs. L’organisation des ventes est propre à chaque boutique. Vous pouvez également les retrouver sur le site fraisetlocal.fr. 

Les applications dédiées à la consommation locale

Depuis quelques années, certaines applications ont vu le jour dans le but de faciliter l’accès aux produits frais pour les consommateurs. Parmi les plus connues, on trouve La Ruche qui dit Oui, Potager City ou encore Quitoque. Certaines proposent de réserver des paniers de produits locaux et de venir les récupérer à un lieu donné près de chez soi. D’autres font directement la livraison à domicile de paniers garnis de produits français, majoritairement bio, accompagnés d’un carnet de recette.

Les jardins potagers partagés

Ces jardins potagers sont souvent à l’initiative des habitants d’une ville lorsqu’un terrain adéquat est mis à disposition. Ils regroupent plusieurs potagers personnels, cultivés au gré des envies. Il n’est pas exclu qu’une personne ait une récolte un peu trop importante et vous offre généreusement quelques fruits et légumes !

Enfin, la dernière option reste bien sûr de cultiver son potager directement chez soi ! Vous avez choisi cette option ? Faites-nous part de votre expérience en commentaires.

Découvrez le meilleur de nos régions sur Made In France Box ! Craquez pour nos paniers garnis de délicieux produits du terroir français :

Retrouvez nos derniers articles :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

')